And The Black Scythe With Its Beak of Ibis

And the black scythe
with its beak of ibis
I live in
a scream in the memory
No
It was yet
even so
in the ears
A bent broken hoot
so so long to the moon or death
howling
And
like learning
this one
Stop
I say
to myself
But then
Stop
it’s coming
yes
going out
whistling
piercing out
of chest
heart
and farther
bottom of ages
a hole in the belly the guts
all
this found
crossed out screwed up throw away
I
- this read must not paper
and then us
betraying hating love –
haunt
live in a scream
nothing else but
presently
letting filter letting escape
braid with black the white flight
wings to glint
a light toward a peak
and smooth
up to the sky
blue ripples on water

From: 
MAIS C'EST AILLEURS TOUJOURS, section I "des nuages et la mer est noire" ("Et la faux noire avec un bec d'ibis"), sac à mots 2008


Martine MORILLON-CARREAU's picture

ABOUT THE POET ~
Martine MORILLON-CARREAU, née à Nantes en 1948, a travaillé huit ans à la Martinique après des études de Droit., Revenue dans sa ville natale, elle y a enseigné, en tant qu’agrégée de lettres, en lycée et à la Faculté de Droit., Elle est l’auteure de nouvelles primées à différents concours : Le Voyageur du Wallraf (France-Loisirs, 1990), Les Papillons (L’Encrier renversé, 1992), Un coup de téléphone anonyme (1er concours de la nouvelle de Nantes), Le Jardin dans le porte-plume (concours du CROUS, 1998), Insomnie (Écrire aujourd’hui n° 53)., Auteure d’articles sur la poésie, parus en revues (Europoésie, Les Cahiers de La Baule, 7 à dire, Traces, Poésie / première, Saraswati sur L’Expérience poétique) et dans l’anthologie Vous avez dit : « Poésie » ? (Sac à mots, 2003). Elle est membre d’Haïkouest, Présidente de Poésie-sur-tout et collabore aux Éditions Sac à mots, ainsi qu’aux Revues 7 à dire et Poésie / première ., On peut trouver ses poèmes dans diverses REVUES : Décol’, Europoésie, Friches, Gong, Incertain Regard, Jalons, Jointure, Laudes, Les Cahiers bleus, Les Cahiers de La Baule, Les Voleurs de feu, Magnapoets (Pushcart Prize Nomination, january 2012), Poésie 1 Vagabondages, Poésie / première, Saraswati, 7 à dire, Sens Dessous, Signes, Spered Gouez, Traces, Travers, Vivre en Poésie..., et dans plusieurs ANTHOLOGIES françaises et étrangères : Sur la Page où naissent les mondes, Le Chemin des étoiles, Poésie sur la ville, Mille Poètes mille poèmes, Reflexos da Poesia contemporânea do Brasil, França, Itália e Portugal (bilingue français-portugais), Chevaucher la lune (anthologie canadienne du haïku en français), Eros en Poésie, Poètes du pays nantais, une anthologie pour 2002, Anthologie du haïku en France, L’Humour la vie les gens (Prix du Lion 2005), L’Érotique poème court / haïku, Québec 2008 (40 poètes du Québec et de France), Pixels (Vent d’ouest 2008, anthologie québécoise de haïkus), Regards de femmes (Danielle Shelton, 2008, anthologie québécoise de haïkus), Seulement l’écho (anthologie de haïkus francophones, La Part commune, 2010), De l’autre côté P.O.M.(l'Arbre à paroles, 2011)…, Son poème « Astral » a été intégré dans la vidéo du même nom de Jean Branchet, plasticien du groupe MADI., RECUEILS de poésie :, Dire (1998, Petit Véhicule, Nantes), Midis sans ombre (2002, Librairie-Galerie Racine, Paris), Prix Jean-Claude Renard 2003 (Grand Prix de la Ville de La Baule), Monstres (2004, Exposition Fantasiarque de Bouin), Le Jardin du porte-plume (2005, Sac à mots) poèmes accompagnés de 8 dessins de Chantal Atelin (épuisé), Mais c’est ailleurs toujours (2008, Sac à mots), De l’autre côté ce miroir (2011, Sac à mots), 14 poèmes, dont un manuscrit, accompagnant douze photos d’œuvres de Chantal Atelin., Poésie l’éclair l’éternité (Sac à mots, 2012), Et pour en savoir plus : http://m.morillon.carreau.free.fr


Last updated October 04, 2016