Evil (Le Mal)

Arthur Rimbaud

While the red-stained mouths
of machine guns ring
Across the infinite expanse of day;
While red or green,
before their posturing King,
The massed battalions break and melt away;
And while a monstrous frenzy runs a course
That makes of a thousand men a smoking pile
- Poor fools! - dead, in summer, in the grass,
On Nature's breast, who meant these men to smile;
There is a God, who smiles upon us through
The gleam of gold, the incense-laden air,
Who drowses in a cloud of murmured prayer,
And only wakes when weeping mothers bow
Themselves in anguish, wrapped in old black shawls -
And their last small coin into his coffer falls.
Original French
Le Mal.
Tandis que les crachats rouges de la mitraille
Sifflent tout le jour par l'infini du ciel bleu ;
Qu'écarlates ou verts, près du Roi qui les raille,
Croulent les bataillons en masse dans le feu ;
Tandis qu'une folie épouvantable, broie
Et fait de cent milliers d'hommes un tas fumant ;
- Pauvres morts dans l'été, dans l'herbe, dans ta joie,
Nature, ô toi qui fis ces hommes saintement !... -
- Il est un Dieu qui rit aux nappes damassées
Des autels, à l'encens, aux grands calices d'or ;
Qui dans le bercement des hosanna s'endort,
Et se réveille quand des mères, ramassées
Dans l'angoisse et pleurant sous leur vieux bonnet noir,
Lui donnent un gros sou lié dans leur mouchoir !





Last updated July 05, 2015